Daniel Gale Sotheby's International Realty

Daniel Gale Sotheby's International Realty mise sur Yext pour aider les clients mobiles à trouver leur maison de rêve

Daniel Gale Sotheby's International Realty

«Yext m'apporte une foule d'avantages. En tant que directeur de la technologie, je trouve qu'une grande partie des avantages de la technologie est superflue et temporaire. Avec Yext, j'arrive à me projeter sur le long terme. Le monde en ligne mise de plus en plus sur le cloud. Yext est une entreprise innovante qui possède une longueur d'avance sur le marché.»

JON EVANS, DIRECTEUR DE LA TECHNOLOGIE
40 % de clics en plus sur le site internet
800 Agents
20,000 propriétés enregistrées dans Yext

Daniel Gale Sotheby’s International Realty a conscience de l’importance des informations numériques. Fondé en 1922 par Daniel Gale, ce groupe immobilier est rapidement devenu une entreprise d’une valeur de 2,5 milliards de dollars employant 800 agents indépendants répartis dans 27 agences à travers la côte nord de Long Island, du Queens à North Fork. Tout en s’adaptant aux évolutions du marché, le groupe est toujours resté fidèle à ses racines. Ainsi, Daniel Gale Sotheby’s s’applique à intégrer la technologie aux services personnels qui l’ont fait connaître, et le site internet du groupe a été transformé en une plateforme de pointe pour des recherches de biens immobiliers plus performantes.

Ces dernières années, nous avons constaté l’apparition de nouveaux clients informés et mobiles qui ont des besoins en recherche locale spécifiques avant même de contacter un agent Daniel Gale Sotheby’s. « Aujourd’hui, la localisation est un facteur si important pour l’immobilier que les clients identifient un secteur idéal avant même de commencer leurs recherches, explique Jon Evans, directeur de la technologie. Ils ne nous disent plus : “je recherche une maison à Long Island. ” Long Island est en effet un secteur plutôt recherché par les résidents de Manhattan, et puisque tant d’informations sont disponibles en ligne, les clients ont tendance à faire des recherches en amont. Leurs recherches à Long Island sont donc concentrées sur des localisations très précises (« Cold Spring Harbor » ou « Locust Valley » ainsi que « maisons à vendre » ou « immobilier ») et nous sommes alors en mesure de les orienter vers notre site internet, nos agents, nos agences, nos biens immobiliers. »

Grâce à Yext Pages, le nombre de clics sur le site internet de Daniel Gale Sotheby’s a augmenté de 40 % en 18 mois.

Lorsque Jon Evans est interrogé sur la place du mobile dans le secteur immobilier, sa réponse est immédiate : « Le mobile est indispensable. » Il ajoute ensuite : « Chaque mois, voire chaque jour, les chiffres de notre site internet augmentent. En fait, nous pouvons presque affirmer que nos activités sont 100 % mobiles. Si l’on tient compte des iPad et applications, il ne fait aucun doute que le mobile représente une part importante de nos activités. L’immobilier a toujours environ deux années de retard sur les autres secteurs en termes de technologie. En vérité, l’essor du mobile est très récent pour nous. »

Le mobile représente le point de rencontre entre l’expérience en ligne et l’expérience en agence. En effet, alors que l’achat d’un bien immobilier est un processus de plus en plus virtuel, la recherche est, elle, plus réelle que jamais. Au lieu de jeter un coup d’œil distrait aux annonces immobilières du journal du dimanche, les acheteurs découvrent désormais leur nouveau secteur de prédilection lors de déplacements, puis recherchent immédiatement les annonces à cet emplacement. « Lorsque vous recherchez un bien, vous êtes mobile puisque vous vous déplacez en voiture ! Je pense que notre audience sera bientôt 100 % mobile », ajoute Jon Evans.

Loin de percevoir cette évolution comme une menace pour son établissement, Jon Evans sait que l’arrivée du mobile simplifie le parcours d’achat de ses clients. « Notre secteur a longtemps réclamé des plateformes mobiles, car lorsque l’on recherche un bien, il est essentiel de se déplacer sur le terrain. Obtenir des informations en temps réel sur une localisation et identifier les solutions les plus adaptées alors que nous nous y trouvons réellement est essentiel. Si l’on souhaite vivre près d’un parc ou d’une école, il suffit de s’y rendre et de rechercher les biens situés à proximité. Si l’on a les bons outils à sa disposition, il est possible de trouver instantanément ce que l’on recherche au lieu d’attendre d’être rentré chez soi pour faire des recherches sur son ordinateur. »

Associer des agents indépendants et plusieurs listings est une combinaison à risque

Outre les acheteurs, les vendeurs, les locataires et les propriétaires, Daniel Gale Sotheby’s considère également chacun de ses agents comme un membre de sa communauté de clients. « L’une de nos principales missions est de soutenir et de développer leurs activités, explique Jon Evans. En fin de compte, la décision finale de l’acheteur dépend du travail de l’agent. Bien sûr, pour certains groupes, comme State Farm, ce processus repose davantage sur la marque. Mais de façon générale, dans notre secteur, même si la marque ouvre des portes et aide à obtenir la confiance des clients, c’est l’agent qui a le plus d’influence sur la décision d’achat. »

Gérer la présence en ligne de tant d’entrepreneurs peut représenter un réel défi. « Parmi ces 800 agents, beaucoup avaient adopté des techniques de marketing très désordonnées, se souvient Jon Evans. Les agents revendiquaient souvent notre agence comme étant leur listing. C’était une situation très compliquée à gérer. Chacun avait son propre modèle d’entreprise. Et chacun avait sa propre page Google. Cela provoquait une grande confusion. Le message était incohérent. La présentation de la marque sur Google My Business était inexacte. Imaginez, par exemple, une agence avec 100 agents. Lorsque vous recherchez l’agence sur Google, vous tombez sur un agent en particulier, ce qui peut rendre fous les 99 autres agents. Et, bien souvent, l’agent en question ne supprime pas la page, se disant qu’il ne sait même pas comment il l’a créée ou se demandant pourquoi il devrait la supprimer. Il était donc crucial pour nous de reprendre le contrôle et de regagner en cohérence. »

Jon Evans a finalement compris que ce dont son entreprise avait besoin était un outil centralisé de gestion et de verrouillage de ces listings : « Nous ne tirions pas profit de Google Maps ni des termes de recherche. Lorsque nous avons compris que nous pouvions prendre les commandes de nos listings, cela a tout changé. Nous disposons de 27 agences, ce qui complique la gestion de nos listings. En effet, celles-ci sont intégrées à notre groupe, mais elles exercent leurs activités de manières différentes. »

Jon Evans a fini par se rendre compte que Yext était la solution dont il avait besoin. « Les nombreux avantages de la solution sont maintenant tout à fait clairs pour moi. En tant que directeur de la technologie, je trouve qu’une grande partie des avantages de la technologie est superflue et temporaire. Avec Yext, j’arrive à me projeter sur le long terme. Le monde en ligne mise de plus en plus sur le cloud. Yext est une entreprise innovante qui possède une longueur d’avance sur le marché. Nous nous sommes rendu compte que nous avions besoin de Yext pour reprendre le contrôle de nos listings. »

Prendre une longueur d’avance avec Yext

Daniel Gale Sotheby’s a choisi d’investir dans une approche globale de gestion des informations numériques en intégrant Yext Listings et Yext Pages. Grâce à Yext Knowledge Engine, des marques comme Daniel Gale Sotheby’s peuvent gérer les informations numériques de leurs employés, établissements et produits sur l’ensemble de leurs sites internet, applications mobiles, systèmes internes, ainsi que sur l’ensemble du réseau PowerListings®, soit plus d’une centaine de cartes, applications, moteurs de recherche, systèmes GPS et réseaux sociaux, tels que Google, Apple, Facebook, Bing et Yahoo. Grâce à Pages, Daniel Gale Sotheby’s s’assure que son application et ses pages locales sont interactives et optimisées pour les utilisateurs mobiles d’aujourd’hui.

« Nous avons rapidement connu un grand succès en centralisant nos listings et nos pages sur Yext, relate Jon Evans. Rapidement, nous nous sommes classés au premier ou au deuxième rang des classements dans pratiquement tous nos marchés sur Google Maps. Avant Yext, nous n’avions rien accompli de tel. »

Yext offre également à Daniel Gale Sotheby’s des fonctionnalités utiles pour les réseaux sociaux. « Tous nos réseaux sociaux passent par Yext, explique-t-il. Nous avions un nombre incalculable de pages Facebook isolées auparavant. C’est génial de pouvoir utiliser une seule plateforme à partir de laquelle nous pouvons publier notre contenu. Nous avons conclu un partenariat avec les trois géants du courtage immobilier, Zillow, Trulia et Realtor.com. En 30 secondes seulement, nous avons publié du contenu à ce sujet sur 27 pages différentes et créé des centaines de partages, et ce, dans le bon format, avec les bons liens et le bon message. Si le contenu d’un message avait été inexact, nous aurions pu être exposés à des poursuites. Il était donc crucial pour nous de créer un message uniforme et conforme. Grâce à Yext, nous y sommes parvenus. »

Tout semblait donc indiquer que Daniel Gale Sotheby’s avait choisi la bonne plateforme, mais c’est l’équipe d’assistance Yext qui a validé le bien-fondé de la décision prise par Jon Evans. « D’une certaine façon, cela nous a vraiment ouvert les yeux. Nous collaborons avec de très nombreux fournisseurs, et le service client Yext ainsi que notre expérience dans son ensemble étaient de bien meilleure qualité que ce que j’avais connu jusque-là. L’équipe possède de solides connaissances, et elle est réactive, aimable, amicale, et pas seulement lors du processus initial de vente », ajoute-t-il.

« On nous fait souvent de belles promesses, puis la réactivité chute dès la signature du contrat, poursuit Jon Evans. Ici, c’est le contraire qui s’est produit. Après la signature, le taux de réactivité n’a cessé d’augmenter. Tout le monde a été très ouvert et disposé à nous proposer des solutions. Pour Yext Listings, nous avons décidé d’intégrer notre flux de listings grâce à une API. Ceci impliquait la création d’une interface vers ces pages, puisque notre flux inclut 20 000 listings, ainsi que le développement de la règle la régissant. L’équipe Yext devait par exemple créer la règle « N’afficher que les maisons Daniel Gale pour la période donnée ». C’était un gros projet et l’équipe a mis dans le mille. Elle a été très à l’écoute, même si cela n’était pas prévu dans le projet initial. Elle n’a jamais rien remis à plus tard. Cela nous a vraiment ouvert les yeux. Et tout le monde était très sympathique, sans exception. Très gentil, très amical et très talentueux. »

Jon Evans est certain que Daniel Gale Sotheby’s parviendra à tirer profit de cette tendance, reposant sur un engagement client orienté vers la localisation. « Le mot “uberification” est sur toutes les lèvres, ajoute-t-il en souriant. Ce modèle touchera bientôt le secteur de l’immobilier. Lorsque les clients cherchent à atteindre un tel niveau d’interaction, qui est très personnel, ils sont bien plus enclins à l’achat. Ils sont aussi plus ouverts à ce type de communication. Ainsi, en un court laps de temps, la technologie aura un impact considérable sur la façon dont les clients font des recherches immobilières. »